21/02/2013

test Kerbal Space Program

Parmi les milliers de productions indépendantes qui fleurissent sur PC, certaines parviennent à fédérer une communauté suffisamment importante pour commencer à faire parler d'elles sur le Web. C'est justement le cas de Kerbal Space Program pc, un simulateur spatial aussi rafraîchissant qu'addictif.

kerbal-space-program-pc-00a.jpg

Développé par le petit studio espagnol Squad, Kerbal Space Program n'est pas encore disponible en version finale qu'il a déjà acquis une solide notoriété chez les amateurs de jeux indépendants. Permettant aux joueurs d'assembler leurs propres engins spatiaux pour aller explorer un système solaire imaginaire, KSP comme l'appellent ses fans, fait partie de ces titres originaux que l'on ne parvient plus à lâcher une fois qu'on les a essayés. Et même si tout reste encore à faire au niveau de la technique ou du contenu, c'est bien un hit en puissance que nous avons pu découvrir sur les conseils avisés d'un fidèle lecteur.

Comprenant un mode libre, des tutoriels et quelques scénarios, la version 0.17.1 de KSP suffit largement à se faire une idée du potentiel du soft. Contre une quinzaine d'euros, le joueur aura immédiatement à sa disposition une aire de jeu absolument immense et des dizaines d'éléments pour assembler dans ses hangars les fusées, navettes et autres modules lunaires de ses rêves. Certes, la première utilisation de l'éditeur permettant de construire nos aéronefs est un peu fastidieuse mais en prenant le temps de s'y plonger entièrement, les possibilités qu'il nous offre ne sont guère limitées que par notre imagination.kerbal-space-program-pc-1354552269-017_m.jpg

Un réacteur par ici, un réservoir d'essence par là, des ailerons, des pieds télescopiques, un SAS, et hop, nous voilà aux commandes d'une superbe fusée prête à s'envoler vers la quinzaine de corps célestes actuellement accessibles à partir de notre planète d'origine. Un fois notre trajet planifié dans le centre de commandes, il est temps de se précipiter sur le pas de tir pour voir notre phénix d'acier prendre son majestueux envol... ou se crasher comme une pauvre bouse ! Il faut dire qu'à moins de télécharger des fusées ou des navettes élaborées par les développeurs ou par les légions de modeurs qui soutiennent le soft, nos premiers essais en matière de vols spatiaux habités se soldent régulièrement par de superbes explosions et par la mort tragique de tout notre équipage Kerbal.... lire la suite

Les commentaires sont fermés.